Centre Hospitalier InterCommunal des Andaines
Centre Hospitalier InterCommunal des Andaines
Domfront Ferté Macé Les 2 établissiments
Contact
Actualités







Les axes du projet de pôle


Le projet de vie


Les objectifs principaux vont être de préserver et maintenir l'autonomie de la personne âgée dépendante ou non, afin de pouvoir lui assurer une qualité de vie en prenant en compte ses besoins socioculturels.
Il est bien dit dans la Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance écrite en 1987 par la fondation de gérontologie et modifiée en 1999 que « La qualité de vie ainsi que le bien-être physique et moral de la personne doivent constituer l'objectif constant, quel que soit le lieu d'accueil».

Toute personne travaillant en EHPAD est concernée par la mise en place de ce projet : du personnel administratif au personnel soignant ainsi que les familles et les proches du résident. Il s'agit d'une démarche participative et collective pour aussi de donner du sens aux années restantes. L'EHPAD est souvent le dernier domicile de la personne âgée.

Le projet de vie comprend :
• Le recueil de données à l'entrée du résident.
• Ses besoins et envies.
• Son projet d'animation en fonction de son état de dépendance.
 

Le projet de vie personnalisé


Ce projet s’inscrit pour le résident comme une manière de trouver sa place au sein de l'EHPAD et de s'adapter à cette nouvelle vie. « La personnalisation va passer par le questionnement du sujet sur sa possibilité de s'adapter à son environnement autant que dans les moyens donnés à la structure de s'adapter à la personne».

Ce projet va permettre de garder tant que possible les habitudes de la personne âgée, en tentant un consensus du côté institutionnel (collectif) et du côté du résident (individuel).

L'EHPAD va répondre au mieux aux besoins demandés avec les moyens disponibles. « [...] ce n'est plus à l'individu de s'adapter à une institution uniforme, mais à l'institution de réformer son mode de fonctionnement pour prendre en compte la diversité et les droits des personnes accueillies. Pour le résident, il va devoir aussi s'adapter à des normes de vie en collectivité, pouvoir s'épanouir sans voir la sensation de contraintes réglementaires».

Le résident va se trouver confronter à des normes de vie en collectivité qu'il n'avait pas à domicile. Les professionnels vont l'aider à pouvoir s'épanouir sans qu'il ressente ces contraintes.

Ce projet s’inscrit comme la prise en compte de l’histoire de vie du résident, donc en fonction de la singularité de chacun : « prolonger une conception de l’action gérontologique centrée sur la qualité de vie des résidents, et non sur les impératifs organisationnels de l’institution ».
 

Le projet d'animation


« L'occupation des personnes hébergées devra être assurée : il s'agit là d'une préoccupation essentielle au maintien de l'équilibre psychologique des intéressés. Elle doit être envisagée dans une perspective psychothérapeutique. Ceci implique que l'établissement soit doté d'un animateur, sinon d'un ergothérapeute ». Le Rapport Laroque en parlait déjà dans les années 1960.

Ce projet mis en place par les animateurs de l'établissement, va aider la personne à vivre par ses sens. Il s'adresse à tous les résidents, quel que soit leur degré de dépendance.

Il s'agit de maintenir le résident dans une « organisation de temps personnel, de temps par rapport aux autres - ». Il est important de le réintégrer ou de le maintenir dans une vie sociale, pour lui donner des repères de temps : calendrier des animations, les thèmes ...La perte de notion de temps est destructive chez la personne âgée.

Cela lui permet de garder une vie sociale et d'échanger.

D'ailleurs, le projet d'animation est souvent vu comme un lien social : « Le fondement du lien social entre les personnes est basé sur l'échange de savoirs, d'argent, d'objets et de productions diverses, sur la découverte d'états de plaisir et de déplaisir à travers la rencontre d'autrui  ».

Sur les EHPAD du CHIC des Andaines, une animatrice sur chaque site assure ce lien au quotidien avec les résidents. D’autre part, la présence de bénévoles constitue une aide importante pour accompagner les résidents moins mobiles dans les activités proposées. Des animations sur site ou à l’extérieur sont planifiées chaque mois. Chaque année de grandes manifestations comme la journée barbecue ou la kermesse permettent des temps de festivités où sont conviées les familles des résidents.

L’association « Siel Bleu », qui intervient auprès des résidents sur une approche gymnastique, assure un travail e groupe de 15 personnes, 2 fois par semaine.


Realisation Web-Interactive